Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

SITE OFFICIEL DE LA VILLE DE MARMANDE CAPITALE DE VAL DE GARONNE

 

agenda culturel

Centenaire de la grande guerre - "Du doute à la victoire"

La France et le monde célèbrent en 2018 le centenaire de l'armistice de la Grande Guerre. A travers des documents et des objets d'époque, une maquette, des panneaux d'exposition, les archives reconstituent cette ultime année de guerre. Elle conduira les troupes alliées du doute, avec la défaite cinglante du Chemin des Dames, à la victoire avec les premières notes du clairon libérateur.


04 Janvier - 14h00
Archives Municipales

Le voyage du capitaine Tikhomiroff - Gaétan Nocq

C’est d’abord le récit en image d’un voyage, le voyage de survie du Capitaine Tikhomiroff.
Un roman graphique de Gaétan Nocq qui met en scène un témoignage*, le journal de guerre d’un Russe blanc de 1917 embrigadé dans la guerre civile russe qui
rapidement le dépasse. Une épopée à échelle humaine, le lecteur suit les combats (petits et grands) de cet homme de vingt ans, des plaines d’Ukraine à la France,
en passant par la mer Noire, les Dardanelles, Sofia et les montagnes. Cette exposition est aussi un voyage dans le processus de création de Gaétan Nocq dont les romans graphiques se sont nourris. Entre ses multiples carnets de voyage et ses reportages graphiques sur le vif, entre ses recherches et réalisations d’atelier, l’auteur nous invite à rentrer dans ses pérégrinations plastiques.
Pour en savoir plus www.gaetannocq.blogspot.com

 

 

Utilisez la souris pour vous diriger ou arrêter la rotation, appuie sur SHIFT pour zoomer, et Ctrl pour dézoomer.


28 Mars - 10h00
Musée Albert Marzelles

Exposition Dominique Urso

Dominique Urso est un peintre installé à Lectoure. Autodidacte, il dessine tout d'abord au crayon, à l'encre de Chine, au stylo à bille et il perfectionne la technique ombres et lumières. Il observe et peint depuis l'âge de 8 ans. Il a exercé, de 1985 à 2014, le métier de peintre décorateur, avec une large panoplie de travaux allant de la décoration murale «classique» en passant par l'imitation marbre, l'imitation bois, le trompe-l'œil, la fresque, les frises personnalisées, avec le même fil conducteur qui ne l'a jamais quitté : «la passion de l'art, la couleur, les formes. «Il a perfectionné plusieurs techniques (le portrait, l'aquarelle «crayon aquarelle», acrylique, huile), pour s'intéresser finalement à l'œuvre de Michel-Ange, dont il s'imprègne dans la forme et le fond, afin de réaliser ses propres fresques. D'origine italienne, il est né en Egypte. «Depuis ma prime jeunesse, je dessine et je peins. Je suis également musicien. Je suis très observateur et mon imagination me permet de créer ensuite mes peintures. Je travaille avec ma sensibilité émotionnelle. Mon plaisir, c'est de créer mon interprétation originale et personnalisée des fresques réalisées de Michel-Ange à la chapelle Sixtine, car, depuis quelques années, je me suis pris à vouloir peindre quelque chose de subtil, qui se rapproche un peu de mon style, je veux dire que le mouvement, les drapés, les mises en situation me parlent. C'est une découverte incroyable à chaque fois». Il partage actuellement un atelier avec une autre artiste à Lectoure et a d'autres projets cette année : «Je me consacre aux expositions, plusieurs sont prévues dans la région. Je préfère voyager avec mes toiles».

ladepeche.fr -  19 Février 2018


17 Avril - 10h00
Salle rené Char, Médiathèque A. Camus

Don Quichotte

J’aime que cohabitent dans un même spectacle la tradition et l’expérimentation, la grandiloquence et le réalisme le plus trivial, la moquerie satirique et l’hommage
vibrant, la tragédie classique et le canular. Parce que son héros est un insoumis, « Don Quichotte » cristallise ce rapport au théâtre, ce rapport au monde.
Jérémie Le Louët 

Alonso Quijano a lu trop de romans de chevalerie. Il en devient fi évreux et fou. Il change de nom, décide de se faire chevalier errant et part sur les routes, accompagné de son écuyer Sancho Panza.


Celui qui a déjà monté Ionesco, Jarry et Shakespeare sait casser la théâtralité tout en la célébrant, jouer en déjouant. Sa rage à faire entendre la parole radicale de Cervantès, sa défense des marginaux et notre réel besoin de chevalerie aujourd’hui est réjouissante.
Fabienne Pascaud - Télérama
La grande réussite de la mise en scène est de parvenir à dédramatiser une oeuvre intimidante, sans renier sa dimension mythologique. Une adaptation inspirée et audacieuse. Étienne Sorin - Le Figaro
Jérémie Le Louët et sa Cie des Dramaticules off rent aux spectateurs l’insolence du rêveur épris de liberté et une expression théâtrale affranchie de tout formatage,capable d’amplifi er cette espérance donquichottesque d’une toujours possible lutte contre la médiocrité du monde.
Gil Chauveau - Charlie Hebdo


Production Compagnie des Dramaticules
Coproduction Châteaux de la Drôme, Théâtre de Châtillon, Théâtre de la Madeleine / Scène conventionnée de Troyes, Les Bords de Scènes - Théâtres et Cinémas, Théâtre Jean Vilar de Vitry-sur-Seine, Théâtre Chevilly-Larue André Malraux

Réservations en ligne http://www.billetterie-marmande.fr


24 Avril - 20h30
Théâtre Comoedia

Raconte moi une histoire

Spectacle à partir de 6 ans.

On dit que les conteurs sont des menteurs. Habile précaution pour croire qu’avec eux, tous les voyages sont possibles, même (et surtout) les plus improbables.
Petit préambule pour vous dire que vous risquez de croiser de bien étranges personnages sur ces sentiers de l’imaginaire. Gnomes, lutins, sorcières et monstres de tout poil y déambulent à toute heure du jour et de la nuit. Venu d’ici et d’ailleurs, ce bestiaire hétéroclite trouve souvent refuge dans la bouche du conteur et s’échoue avec volupté dans l’oreille de l’auditeur si peu qu’elle soit affûtée au déraisonnable et au merveilleux.
Petit miroir de notre humanité, ces histoires à rebrousse mémoire risquent fort de mêler tendresse et ironie, drame et fantaisie, haine et amour, mort et vie.


28 Avril - 15h00
Médiathèque A.Camus

Orchestres Marmande Agen

La soirée du 28 avril réunit, autour d’un concert commun, les orchestres des conservatoires d’Agen et Marmande.
Depuis plusieurs années, les élèves des deux établissements se regroupent pour des répétitions communes qui aboutissent à deux prestations : une à Marmande le 28 avril, à 17 heures, au Théâtre Comoedia et une le lendemain à Agen à 17 heures, au Théâtre Ducourneau.


28 Avril - 17h00
Théâtre Comoedia

Choeur de l'opéra National de Bordeaux

Concert au profit des associations marmandaises de solidarité ( secours catholique, secours populaire, restos du coeur, compagnons d'Emmaüs, Saint vincent de Paul )

 


02 Mai - 20h30
Eglise Notre Dame

Carine Blouet : "Présence"

L’exploration de la matière équivaut à marcher pieds nus sur la terre. C’est un pas, un geste, un mouvement, une sensation.
Peindre, sculpter, c’est pareil...c’est envisager un espace défini et y entrevoir tous les passages, tous les paysages. Il y a l’âme et le corps ; Il y a la présence matérielle, la trame, le tissu, le pigment, la terre, le bleu, le marbre... c’est le corps Il y a le goût du passé, les gens autour, la mémoire, l’amour, l’espoir, le ici et maintenant, les voyages, l’archétype...c’est l’âme
À la rencontre des deux est le geste, le moment présent qui questionne les limites et le temps qui passe. C’est le début ou peut être... se perdre se trouver, se
retrouver, dans le vide et le silence

À la frontière, tel un funambule, il y a le clair et l’obscur.

Pour en savoir plus www.bleu.livegalerie.com


03 Mai - 15h00
Musée Albert Marzelles

Exposition Léa Saadane

D’emblée, les œuvres de Léa-Meriem Saadane surprennent : force du dessin, monumentalité de certaines figures, expressivité, maîtrise de la couleur. Assurément, cette jeune artiste a du métier. L’humain est partout présent. Ici, on s’affaire autour d’un mouton qu’on vient de tuer. Là, c’est un camionneur qui se rafraîchit sommairement près de son véhicule. Des scènes de la vie ordinaire, peintes le plus souvent d’après photos, ont pour fonction de décaper le regard, émoussé par le poids de l’habitude. Ailleurs, des groupes de personnages prennent la pose. C’est le cas de sa toile représentant des Inuits en costume traditionnel. Si la peintre porte son regard sur la quotidienneté où on s’affaire, où on ploie l’échine, elle aime évoquer les usages séculaires des civilisations traditionnelles et de leurs coutumes, sorte de plots qui s’ancrent dans l’histoire des hommes et leur fournissent des repères. Techniquement, l’artiste aime jouer des frontières entre la peinture, à l’huile très fluide, et le dessin, des traits amples et maîtrisés. Elle aime aussi laisser affleurer le support de ses toiles, un tissu de lin au grain bis et épais, comme pour donner «une dimension supplémentaire à l’œuvre, une ouverture, une respiration», note très justement Isabelle Bernard, responsable du musée Larrey. Les aplats de blancs mats n’en ressortent que davantage.

www.ladepeche.fr 


10 Mai - 00h00
Médiathèque A.Camus

17ème exposition ateliers culturels du passeport adultes

De nombreuses activités physiques et sportives sont proposées aux adultes et seniors (actifs ou retraités). Elles favorisent le bien être, l’amélioration de la santé, mais aussi la convivialité et le bien vivre ensemble.

Retrouvez ici, les oeuvres créées lors de ces ateliers par les participants au passeport Adulte.


21 Juin - 14h00
Médiathèque A.Camus

 

 

VILLE DE MARMANDE

Place Clemenceau

47200 Marmande

Tél : 05 53 93 09 50

mairie@mairie-marmande.fr

SUIVEZ-NOUS

MENTIONS

Mentions légales

LIENS